Shooting d’été à Montpellier

Je partage aujourd’hui avec vous quelques photos de ce très sympathique shooting réalisé cet été avec mon ami photographe Eric Moret, dans des endroits un peu insolites de cette magnifique ville de Montpellier. Un fabuleux souvenir de ce bel été!

Publicités

Eté 2019 sous le signe de l’art dans le sud de la France

Comme chaque année, cet été 2019 a été l’occasion pour moi de visiter de nombreuses expositions passionnantes d’art contemporain dans le sud de la France. Certaines ne sont pas encore terminées et je vous les recommande vivement. Quant à mes tenues, les brassières, bralettes, crop tops et T-shirts échancrés étaient les plus appropriés pour affronter avec style et confort la grosse chaleur.

MONTPELLIER: exposition « Vincent Bioulès-Chemins de Traverse » au Musée Fabre (jusqu’au 6 octobre): un magnifique panorama de plus de 200 oeuvres retraçant la carrière hors norme du peintre montpelliérain, des années 1950 à nos jours

MONTPELLIER: le MOCO (Montpellier Contemporain): c’est le nouveau musée d’art contemporain de Montpellier, ouvert en juin dernier et réparti en 3 lieux: l’Hôtel des collections, la Panacée et l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier. Un foisonnement d’expositions captivantes à découvrir absolument

MONTPELLIER: exposition « Regarde! La mer monte! » à l’Espace Saint-Ravy (terminé): un lieu intimiste qui m’a permis de découvrir la très sympathique artiste montpelliéraine Sarah Thiriet, qui proposait une immersion dans un patrimoine imaginaire à base de sculptures, dessins et vidéos et nous interpellait sur la montée des eaux et les exils liés aux bouleversements climatiques qu’elle a pu constater aux Seychelles

SETE: exposition « La vie en rose » par Anne-Lise Coste au CRAC (Centre Régional d’Art Contemporain)(jusqu’au 29 septembre): là encore j’ai eu la chance de rencontrer cette artiste très intéressante qui déhiérarchise avec bonheur les codes, les genres et les convenances dans une oeuvre prolifique qui combine toutes les techniques du dessin et de la peinture

SERIGNAN: exposition « Les Chemins du Sud, une théorie du mineur » au MRAC (Musée Régional d’Art Contemporain Occitanie/Pyrénées-Méditerranée)(jusqu’au 3 novembre): une très belle exposition collective qui met en avant le décoratif et les matériaux pauvres dans l’idée d’apporter l’art à toutes les catégories sociales. L’occasion aussi de voir un nouvel accrochage des collections

NICE: deux expositions qui valent le détour au MAMAC (Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain): « Hippolyte Hentgen-Le bikini invisible »(jusqu’au 10 novembre); « Le diable au corps-Quand l’Op Art électrise le cinéma »(jusqu’au 29 septembre)

SAINT PAUL DE VENCE: exposition « Joan Miro-Au-delà de la peinture » à la Fondation Maeght (jusqu’au 17 novembre): une exposition qui fait découvrir la riche oeuvre graphique de l’artiste

ARLES: les Rencontres de la Photographie, dans toute la ville ( jusqu’au 22 septembre): au fil des années Arles est devenue la place forte de la photographie, et pour leurs 50 ans les Rencontres proposent pas moins de 51 expositions aux thématiques très variées

AVIGNON: Collection Lambert: expositions « Vik Muniz-Imaginaria », « A normal Working Day-Various Days » (jusqu’au 22 septembre), « Basquiat Remix-Matisse, Picasso, Twombly », « Miryam Haddad-Le sommeil n’est pas un lieu sûr » (jusqu’au 29 septembre). Une programmation toujours aussi éclectique

Eté 2018, dans le sud de la France, à la rencontre de l’art

Je vous propose aujourd’hui cette petite rétrospective de mes vacances d’été 2018 dans le sud de la France, au cours desquelles j’ai pu visiter un grand nombre d’expositions très intéressantes d’art contemporain. Certaines ne sont pas encore terminées et je vous les recommande vivement si vous êtes dans le coin. Question habillement, pour faire face à la chaleur, les brassières et autres bralettes, crop tops, bodys, étaient de rigueur cette année pour un confort et une aisance optimales.

MONTPELLIER: exposition « Picasso-Donner à voir » au Musée Fabre (jusqu’au 23 septembre): un panorama de l’oeuvre de l’artiste articulé autour de ses années charnières, ses recherches et ses ruptures. L’occasion de voir (ou revoir) également les collections permanentes du musée, notamment les Soulages.

MONTPELLIER: exposition « 3 Femmes dans la Ville » à l’Espace Dominique Bagouet (terminé): présentation de 3 plasticiennes montpelliéraines ( Karen Thomas, Clara Castagné, Sonia Bazantay).

SETE: exposition « Mademoiselle » au CRAC (Centre Régional d’Art Contemporain)(jusqu’au 6 janvier 2019): exposition collective d’artistes femmes qui explore les enjeux et paradoxes liés à la féminité contemporaine. En profiter pour voir aussi le streetart dans toute la ville (plan des oeuvres à demander à l’Office de Tourisme).

SERIGNAN: expositions « Lubaina Himid-Gifts to Kings » (un questionnement sur l’identité de la diaspora africaine et son invisibilité dans le champ social, politique et artistique) et « La complainte du progrès » (une exploration des liens que les artistes entretiennent avec notre société de consommation et de communication) au MRAC (Musée régional d’Art Contemporain Occitanie/Pyrénées-Méditerranée)(terminé).

AVIGNON: expositions sur les artistes Ellsworth Kelly (le géomètre de la couleur), Claire Tabouret et Christian Lutz à la Collection Lambert (jusqu’au 4 novembre).

SAINT PAUL DE VENCE: exposition « Jan Fabre-Ma nation:l’imagination » à la Fondation Maeght (jusqu’au 11 novembre): une exposition créée « sur-mesure » par l’artiste belge pour ce lieu magique, qui fait dialoguer ses découvertes d’artiste avec celles de la science et de l’histoire des arts et qui traite notamment de la pensée, du corps, du cerveau, de nos rêves et de nos imaginaires de façon spirituelle.

ARLES: les Rencontres photographiques, dans toute la ville (jusqu’au 23 septembre). Comme chaque année, une multitude d’expositions passionnantes. En particulier, à l’Atelier des Forges (ex-ateliers SNCF), l’exposition « Ann Ray: Les inachevés – Lee McQueen » qui retrace avec beaucoup d’émotion 13 ans de la vie d’Alexander McQueen jusqu’à son décès en 2010 en rendant hommage à son univers.

NIMES: exposition « Wolfgang Tillmans – Qu’est-ce qui est différent? » au Carré d’Art -Musée d’Art Contemporain de Nîmes (terminé): une interrogation sur la relation entre monde visuel et physique, la subjectivité, la manipulation.

Et, pour finir, ces photos prises tout au long de mon périple sur les plus beaux sites de ces magnifiques régions que sont le Languedoc, la Provence et la Côte d’Azur.