Fashion Week Femme AW20/21 Jour 8

DEFILE Y/PROJECT DANS UN EX-GRAND MAGASIN A MONTPARNASSE: Comme d’habitude le directeur artistique Glenn Martens s’amuse à franchir les frontières de la couture en explorant toutes sortes de nouvelles constructions. Pour cette saison il se concentre sur le bassin, qui semble s’enfiler entre les deux coquilles d’une moule formée par un pantalon taille haute découpé en V. Celui-ci s’ouvre à partir de l’entrejambe en deux pétales ogive sur chaque côté. Une forme défiant les règles de l’équilibre, que le designer applique à toutes sortes d’ensembles, tops, corsages et vestes plongeant dans des pantalons et jupes entonnoirs. Ceci se décline aussi dans de très sexy costumes avec blazers-body, un pantalon ainsi ouvert laissant même apparaître un string. Sur d’autres silhouettes les étoffes de tops, pantalons et jupes s’enroulent dans des formes boursouflées autour de la taille. Des chemises pliées en long vont se coincer dans les bretelles de plusieurs tops, comme des écharpes. Des robes en jersey se tire-bouchonnent à hauteur de la taille. Des rubans brillants et ondulés composent une robe du soir inattendue sous une tunique en organza noir, le pan d’une robe bouffante en or s’enfile dans une botte. Une imposante robe cape en velours noir avec le col relevé dans le dos clôt le défilé de façon magistrale.

Le streetstyle du lundi 2 mars 2020 aux abords des défilés Y/Project et Giambattista Valli:

Et, pour terminer, mon look du jour:

Fashion Week Femme AW20/21 Jour 7

DEFILE ISSEY MIYAKE AU LYCEE CARNOT: Le directeur artistique Satoshi Kondo a présenté sa seconde collection, un nouvel exercice très réussi, tout en fraîcheur et en émotions, mettant nos cinq sens en éveil dans une farandole de couleurs et de matières. Tenues blanches de la tête aux pieds, les contours et les poches des vêtements étant marqués d’un épais trait noir. Robes chemises en soie aériennes qui se dédoublent, invitant à jouer avec cette deuxième strate en la renfilant comme une housse, en la nouant à la taille ou au cou comme une toge. Doudounes monochromes décomposables. De même les manteaux, pantalons, duvets deviennent respectivement veste, bermuda, gilet sans manche. Amusantes combinaisons duveteuses de lapin blanc ou en tissu 3D aux reflets irisés. Tricots 2, 3, 4, 5 en 1, mailles confortables pourvues de trous-hublots pouvant être enfilées à plusieurs. Une mode ludique et originale qui donne chaud au coeur.

Le streetstyle du dimanche 1er mars 2020 aux abords du défilé Issey Miyake:

Et, pour terminer, mon look du jour:

Fashion Week Femme AW20/21 Jour 6

DEFILE FATIMA LOPES AUX SALONS HOCHE: La créatrice portugaise a présenté sa nouvelle collection intitulée « Raffinement Oriental », inspirée par la sophistication naturelle de l’esthétique Iki japonaise. Les silhouettes sont structurées et audacieuses. On y trouve notamment des manteaux aux cols sculpturaux et plissés, aux larges épaules graphiques qui contrastent avec des tailles délicatement marquées, ainsi que des capes élégantes, courtes ou longues. Des formes kimono pour des robes et tops. Les pantalons et combinaisons s’accompagnent de soies, alpagas, laines et cashmeres. Le jean s’invite dans plusieurs pièces pour un côté plus urbain. Les dentelles, paillettes et velours se superposent harmonieusement dans des jeux graphiques. Des ceintures corsets en cuir subliment les tenues. Des associations de couleurs très seyantes (rouge/noir, bleu/orangé) soulignent la richesse de la collection.

Le streetstyle du samedi 29 février 2020 aux abords du défilé Elie Saab:

Et, pour terminer, mon look du jour:

Fashion Week Femme AW20/21 Jour 5

Une journée entièrement consacrée au streetstyle, avec les défilés Balmain et Nina Ricci (vendredi 28 février 2020):

Et, pour terminer, mon look du jour:

 

Fashion Week Femme AW20/21 Jour 4

DEFILE ALIANNA LIU AU GARAGE LÜBECK: La jeune créatrice chinoise a présenté la deuxième collection de sa marque fondée en 2018 et basée à Paris. Guidée par sa passion pour les jeux video et les puzzle Tetris, elle a conçu une collection très colorée pour laquelle elle a dessiné des imprimés originaux de tetrominos et autres motifs géométriques issus du cubisme et des arts du pixel. Les manteaux oversize sont de bonne tenue, les robes et jupes en velours sont voluptueuses. Le puzzle lui a également inspiré les motifs en broderie et les cols napoléon. Les pièces en organdi, satin, soie et velours mettent en valeur les courbes féminines et sont sublimées par des fils d’argent, perles et sequins. Une superbe collection d’allure générale plutôt classique, mais dans l’air du temps et pleine de vie.

Le streetstyle du jeudi 27 février 2020 aux défilés Alianna Liu et Paco Rabanne:

Et, pour terminer, mon look du jour:

 

 

Fashion Week Femme AW20/21 Jour 3

DEFILE MOOHONG AU GARAGE LÜBECK: Le créateur coréen Kim Moo Hong dont la marque a été lancée en 2014 nous propose à nouveau des silhouettes expérimentales conçues à partir de vêtements ordinaires. Les trench coat, les pièces en denim et les tenues plus formelles sont revisitées grâce à des jeux subtils de construction/déconstruction, des superpositions, en jouant également sur les proportions. L’allure générale est à la fois minimaliste et sophistiquée. La collection se décline dans des couleurs sobres, qui se combinent entre elles de façon asymétrique sur certaines tenues.

Le streetstyle du mercredi 26 février 2020:

Et, pour terminer, mon look du jour (photo: Franck Malabre):

Fashion Week Femme AW20/21 Jour 2

DEFILE ANREALAGE AU PAVILLON CAMBON: Le créateur japonais Kunihiko Morinaga réussit une nouvelle fois à nous surprendre avec cette collection ludique, colorée et revigorante inspirée des jeux en bois pour enfants dont il a décliné les formes en vêtements. Rectangles, ronds, carrés, triangles se combinent ainsi de façon infinie pour créer autant de nouveaux vêtements au gré des envies de la personne qui les porte. Les pièces sans couture s’assemblent avec des boutons-pression. Le concept s’applique également à des talons graphiques. Une véritable bouffée d’oxygène!

Le streetstyle du mardi 25 février 2020 aux abords des défilés Dior et Anrealage:

Et, pour terminer, mon look du jour (photos par Franck Malabre):