Fashion Week Femme AW18/19 Jour 1

DEFILE MARINE SERRE DANS L’EST PARISIEN: La jeune et prometteuse créatrice française (26 ans) qui a remporté le Prix LVMH 2017 pour les jeunes créateurs, a présenté son premier défilé intitulé Manic Soul Machine (« machine frénétique de l’âme »), montrant qu’elle est bien consciente des fortes exigences de la mode actuelle vis-à-vis des créateurs. Premier défilé, mais déjà troisième collection pour cette battante formée dans les plus grandes maisons. Comme l’indique l’inscription FutureWear sur plusieurs pièces, la créatrice est résolument tournée vers l’avenir, mais son style moderne et particulièrement créatif se décline en vêtements qu’on peut porter dans la vie de tous les jours. D’inspiration sportswear et très fonctionnelle la collection joue astucieusement sur les matières en combinant tissus techniques et drapés pour une allure tout en fluidité. Tenues de chasse revisitées, vestes en jean et vêtements d’équitation retaillés en équipements de survie urbains, multitude de poches pour le portable, la bouteille d’eau, le porte-monnaie et autres produits de beauté. Justaucorps, leggings et tops moulants sont recouverts de motifs imprimés croissant de lune (logo de la marque). Des combinaisons de surf en néoprène sont mixées avec toutes sortes de foulards en soie recyclés en robe drapée, soutien-gorge ou sac en forme de ballon de foot. Les chaussures ont été créées spécialement pour le défilé par Nicholas Kirkwood. Des silhouettes travaillées, innovantes et colorées, un chic hybride pour une fille d’aujourd’hui fréquentant assidûment les salles de sport.

Le streetstyle du mardi 27 février 2018 (aux abords du défilé Dior):

Et, pour terminer, mon look du jour:

Publicités