Fashion Week Haute Couture AW16/17 Jour 1

DEFILE COUTURISSIMO A L’ORANGERIE EPHEMERE (JARDIN DES TUILERIES): ce premier jour de la semaine de la Couture à Paris a marqué le lancement mondial de Couturissimo, une plateforme innovante de e-commerce dédiée à la mode, dont le but est de permettre à un plus large public d’avoir accès à des designers renommés au travers d’éditions en séries limitées. Basé à Londres, Couturissimo dont la direction créative est assurée par le duo de designers parisiens Yassen Samouilov et Livia Stoianova (marque On Aura Tout Vu) devrait proposer des pièces d’esprit couture à des prix de 170 à 800 euros. Le défilé a montré les pièces des trois créateurs appelés à réaliser une collection exclusive pour cette première saison: Sebastien Gunawan (designer indonésien, photos 1 à 8), On Aura Tout Vu (photos 9 à 14), Michael Cinco (designer philippin, photos 15 à 20). Ces collections capsules sont le prolongement des collections originelles des créateurs et sont d’un très bon niveau. On souhaite plein succès à ce projet très intéressant!

FW 20160703 41FW 20160703 42FW 20160703 43FW 20160703 44FW 20160703 45FW 20160703 46FW 20160703 47FW 20160703 48FW 20160703 51FW 20160703 52FW 20160703 53FW 20160703 54FW 20160703 55FW 20160703 56FW 20160703 61FW 20160703 62FW 20160703 63FW 20160703 64FW 20160703 65FW 20160703 66

DEFILE LAN YU A L’HOTEL SALOMON DE ROTHSCHILD: la créatrice chinoise a trouvé son inspiration dans le « papier découpé », un art traditionnel chinois qui célèbre le mariage et la naissance, qu’elle a fusionné avec la broderie Suxiu. Fascinée par la beauté et la délicatesse de ces découpages, elle a ainsi conçu une collection assurant une liaison entre tradition et modernité et célébrant l’esprit d’indépendance et de liberté des femmes d’orient. La soie onctueuse, imprimée manuellement, est décorée de plumes blanches gracieuses et de papillons dansants, superposés. La laine, toute en légèreté, fait son apparition pour la première fois dans une collection Lan Yu. Des perles naturelles embellissent les motifs découpés. Les couleurs sont pures et reflètent le charme de l’orient: gris clair, jade laiteux, vert et rosés clairs adossés à des incrustations de perles pourpres, un collier rouge stimule la silhouette en créant un effet de contraste. Du très grand art!

FW 20160703 71FW 20160703 72FW 20160703 73FW 20160703 74FW 20160703 75FW 20160703 76FW 20160703 77FW 20160703 78FW 20160703 79FW 20160703 80

Le streetstyle du dimanche 3 juillet 2016:

FW 20160703 11FW 20160703 12FW 20160703 13FW 20160703 14FW 20160703 15FW 20160703 16FW 20160703 17FW 20160703 18FW 20160703 20FW 20160703 21FW 20160703 22FW 20160703 23FW 20160703 24FW 20160703 25FW 20160703 26FW 20160703 27FW 20160703 28FW 20160703 29FW 20160703 30FW 20160703 31FW 20160703 32FW 20160703 33FW 20160703 34FW 20160703 35

Et pour terminer, mon look du jour:

FW 20160703 01FW 20160703 02

Publicités

Fashion Week Homme SS17 Jour 5 (dernier jour)

DEFILE RYNSHU A L’HOTEL LE MEURICE: fidèle à lui-même, le créateur japonais qui fête cette année le 25ème anniversaire de sa marque a présenté une collection d’un style très couture et complètement unisexe. Une ligne rock, métallisée, avec une abondance de pantalons slim et d’imprimés floraux, python ou jacquard. Les vestes longues et tuniques tombant sur des leggings en cuir sont très sexy. On ressent comme toujours l’amour du travail des textures. Les coupes sont parfaites. Des silhouettes d’avant-garde et une élégance topissime!

FW 20160626 51FW 20160626 52FW 20160626 53FW 20160626 54FW 20160626 55FW 20160626 56FW 20160626 57FW 20160626 58FW 20160626 59FW 20160626 60

DEFILE SEAN SUEN A L’HOTEL D’EVREUX (PLACE VENDOME): pour son premier défilé à Paris, le créateur chinois a proposé une collection qui se veut une symbiose entre l’orient et l’occident, dans laquelle il déconstruit et reconstruit les coutures traditionnelles. Il joue de façon très pertinente avec les volumes et oppose les matières et les couleurs. Les manteaux-peignoirs en soie sont remarquables, le look pyjama à rayures et les bermudas volumineux ont un charme certain. Beaucoup de fluidité. L’ensemble est d’un grand chic!

FW 20160626 61FW 20160626 62FW 20160626 63FW 20160626 64FW 20160626 65FW 20160626 66FW 20160626 67FW 20160626 68FW 20160626 69FW 20160626 70

DEFILE PIERRE TALAMON AU CLOITRE DES BILLETTES (MARAIS): le créateur parisien, qui souhaite associer à son univers masculin une nouvelle ligne dédiée à la femme, a trouvé son inspiration dans ses séjours à Barcelone et dans les réalisations architecturales de l’artiste catalan Antoni Gaudi. Cela conduit à une collection d’une élégance classique pleine de vitalité, avec des couleurs franches instillées sous formes graphiques ou alvéolées. Le résultat est du plus bel effet. Les coupes sont ajustées et confortables; les tissus exclusivement italiens et espagnols ont été soigneusement sélectionnés.

FW 20160626 71FW 20160626 72FW 20160626 74FW 20160626 80FW 20160626 75FW 20160626 76FW 20160626 77FW 20160626 81FW 20160626 78FW 20160626 79

Le streetstyle du dimanche 26 juin 2016:

FW 20160626 21FW 20160626 22FW 20160626 23FW 20160626 24FW 20160626 25FW 20160626 26FW 20160626 27FW 20160626 28FW 20160626 29FW 20160626 30FW 20160626 31FW 20160626 32FW 20160626 33FW 20160626 34FW 20160626 35FW 20160626 36FW 20160626 37FW 20160626 38FW 20160626 39FW 20160626 40FW 20160626 41FW 20160626 42FW 20160626 43FW 20160626 44FW 20160626 45FW 20160626 46

Et pour terminer, mon look du jour:

FW 20160626 01

 

Fashion Week Homme SS17 Jour 4

DEFILE AVOC AU GYMNASE HENRI BARBUSSE: pour ce second défilé de la marque parisienne AVOC (Architecture Vestimentaire et Ornement Corporel) le duo de créateurs Laura Do et Bastien Laurent a choisi le bon lieu pour présenter une collection s’inscrivant pleinement dans la tendance sportswear actuelle. Une collection facile à porter et complètement unisexe. Les couleurs sont sobres, mais réhaussées de quelques imprimés aux notes fushia. Des hauts inspirés des ensembles de cuisiniers, des pantalons tabliers. Des détails originaux, comme les boucles de ceinture greffées sur les vestes ou les poches à rabats surdimensionnés.

FW 20160625 65FW 20160625 61FW 20160625 62FW 20160625 63FW 20160625 64FW 20160625 66FW 20160625 67FW 20160625 68FW 20160625 69FW 20160625 70

DEFILE ETUDES A LA FACULTE DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES: une dixième collection inspirée par la thématique du voyage, perçu comme une confrontation et un moyen de rapprochement entre des mondes et lieux différents. Un peu comme la Faculté des Sciences Pharmaceutiques avec ses serres bucoliques en plein Paris. Larges capes enveloppantes dans des matériaux imperméables et rembourrés comme un sac de couchage. Les silhouettes sont amples pour plus d’aisance. Sangles, ceintures et rubans viennent cintrer chemises, tee-shirts, vestes, pantalons et shorts. La collection utilise des tissus naturels choisis pour leurs teintes originales, sans teinture supplémentaire: coton, indigo, denim, laine. La marque a travaillé avec l’atelier parisien Lazar Cuckovic Couture et a collaboré par ailleurs avec l’artiste (également parisien) Jonathan Binet pour la création du cercle dessiné à la bombe apparaissant sur les dernières silhouettes. Une élégance désinvolte et des associations de couleurs douces et naturelles qui donnent une touche poétique à l’ensemble.

FW 20160625 71FW 20160625 72FW 20160625 73FW 20160625 74FW 20160625 75FW 20160625 76FW 20160625 77FW 20160625 78FW 20160625 79FW 20160625 80

DEFILE WOOYOUNGMI A LA « CANTINE » (EX-SNCF): Madame Woo et sa fille Katie Chung, les deux créatrices de cette marque coréenne, se sont inspirées des oeuvres de l’artiste new-yorkais Sol Lewitt et de ses motifs géométriques pour revisiter le vestiaire masculin. D’où une abondance de carreaux, rayures, pied-de-poule déclinés sur des pantalons baggy et des trenchs oversize. Une palette de couleurs très élégante. Bermudas et pantalons se superposent pour un effet kilt. Les chemises trouvent une façon de se fermer. Les soies romantiques côtoient des cotons robustes. Une magnifique collection, très créative et toute en délicatesse.

FW 20160625 81FW 20160625 82FW 20160625 83FW 20160625 84FW 20160625 85FW 20160625 86FW 20160625 87FW 20160625 88FW 20160625 89FW 20160625 90

Le streetstyle du samedi 25 juin 2016:

FW 20160625 21FW 20160625 22FW 20160625 23FW 20160625 24FW 20160625 25FW 20160625 26FW 20160625 27FW 20160625 28FW 20160625 29FW 20160625 30FW 20160625 31FW 20160625 32FW 20160625 34FW 20160625 33FW 20160625 35FW 20160625 36FW 20160625 37FW 20160625 38FW 20160625 39FW 20160625 40FW 20160625 41FW 20160625 42FW 20160625 43FW 20160625 44FW 20160625 45FW 20160625 46

Et pour terminer, mon look du jour:

FW 20160625 02

Fashion Week Homme SS17 Jour 3

DEFILE CHRISTIAN DADA AU PALAIS DE TOKYO: Masanori Morikawa, le designer et fondateur de cette marque underground japonaise, a présenté une nouvelle collection à l’esprit rebelle, avec des inspirations punk et militaires, non sans un certain romantisme. Noir et kaki dominants, avec par-ci par-là des petites touches de couleurs vives. Les volumes sont généralement amples (pantalons, manteaux, vestes). Certains hauts sont comme des tuniques. L’âme de la collection est dans les détails: cou orné de toutes sortes de foulards, colliers ou ras-du-cou; vestes brodées de perles; rayures; slogans et messages subversifs inscrits sur les vêtements, avec au passage quelques fautes d’anglais (« burn this clothe after you have wear it », « don’t make any noise », « unloveable »,…)

FW 20160624 61FW 20160624 62FW 20160624 63FW 20160624 64FW 20160624 65FW 20160624 66FW 20160624 67FW 20160624 68FW 20160624 69FW 20160624 70FW 20160624 71FW 20160624 72

DEFILE HUGO COSTA A LA MAISON DES METALLOS: pour son premier défilé à Paris, le créateur portugais a présenté une collection intitulée « Samouraï », puisant son inspiration dans le Japon féodal et le bushido, code des principes moraux que les samouraïs japonais devaient observer, un code strict qui exigeait loyauté et honneur jusqu’à la mort. La collection est ainsi une réinterprétation moderne des tenues traditionnelles japonaises. Silhouettes extravagantes, superpositions, grands volumes se combinent avec des profils plus fuselés. Les pantalons traditionnels de style hakama sont revisités et portés avec des vestes à capuche oversize ou de type bombers. La palette de couleurs va du noir et blanc au rouge et rose pâle, en passant par du gris clair avec rayures ou métallisé. Une grande élégance ressort de l’ensemble.

Hugo Costa Fashion Show, Menswear Collection Spring Summer 2017 in ParisHugo Costa Fashion Show, Menswear Collection Spring Summer 2017 in ParisHugo Costa Fashion Show, Menswear Collection Spring Summer 2017 in ParisHugo Costa Fashion Show, Menswear Collection Spring Summer 2017 in ParisHugo Costa Fashion Show, Menswear Collection Spring Summer 2017 in ParisHugo Costa Fashion Show, Menswear Collection Spring Summer 2017 in ParisHugo Costa Fashion Show, Menswear Collection Spring Summer 2017 in ParisHugo Costa Fashion Show, Menswear Collection Spring Summer 2017 in ParisHugo Costa Fashion Show, Menswear Collection Spring Summer 2017 in ParisHugo Costa Fashion Show, Menswear Collection Spring Summer 2017 in ParisHugo Costa Fashion Show, Menswear Collection Spring Summer 2017 in ParisHugo Costa Fashion Show, Menswear Collection Spring Summer 2017 in Paris

Le streetstyle du vendredi 24 juin 2016:

FW 20160624 11FW 20160624 12FW 20160624 13FW 20160624 14FW 20160624 15FW 20160624 16FW 20160624 17FW 20160624 18FW 20160624 19FW 20160624 20FW 20160624 21FW 20160624 22FW 20160624 23FW 20160624 24FW 20160624 25FW 20160624 26FW 20160624 27FW 20160624 28FW 20160624 29FW 20160624 30FW 20160624 31FW 20160624 32FW 20160624 33FW 20160624 34FW 20160624 35FW 20160624 36FW 20160624 37FW 20160624 38FW 20160624 39FW 20160624 40FW 20160624 41FW 20160624 42

Et pour terminer, mon look du jour:

FW 20160624 06

Fashion Week Homme SS17 Jour 2

DEFILE ISSEY MIYAKE A L’UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE: le directeur artistique des collections homme Yusuke Takahashi a conçu une collection magistrale qui est un retour aux sources du style de la maison. Son inspiration se trouve en Inde, du côté de Bénarès, ainsi que dans la fête hindoue de la Holi, célébrée à l’équinoxe de printemps, dans laquelle les participants habillés en blanc se jettent des pigments de couleurs les uns sur les autres. On retrouve ainsi notamment les plissés typiques de la marque, les effets froissés, sur des chemises amples et sans col. Les tissus sont raffinés, les matériaux naturels, les silhouettes fluides. Les mannequins sont drapés dans de grands châles à l’allure éthérée, vaporeuse. Les toges et tuniques longues sont portées sur des pantacourts et des sandales ajourées. Les looks en blanc immaculé des premières silhouettes passent progressivement au noir puis à un festival de couleurs, sous forme de jaune vif, de carreaux bleus et blancs ou d’impressions patchwork. Une élégance décontractée, un grand chic, confortable et facile à porter, une grâce inouïe: magnifique!!!

FW 20160623 41FW 20160623 42FW 20160623 43FW 20160623 44FW 20160623 45FW 20160623 46FW 20160623 47FW 20160623 48FW 20160623 49FW 20160623 50FW 20160623 51FW 20160623 52

DEFILE ICOSAE AU GARAGE LUBECK: la jeune marque française a présenté sa sixième collection qui se veut un nouveau départ dans l’objectif de se construire une nouvelle identité. Inspirée par d’intrépides bikers japonais connus sous le nom de Bosozoku, la collection explore les idées de liberté et d’individualité, de vie sans contrainte et s’ancre dans la société d’aujourd’hui via les contre-cultures qui impulsent la mode actuelle. La marque cherche à revenir aux racines de la confection de luxe en présentant des silhouettes élégantes et raffinées tout en renouvelant la garde-robe de l’homme moderne. Déconstruction et volumes amples. Vestes, blousons et trenchcoats oversize; les blousons bombers et vestes ont des découpes au niveau de l’épaule. Pantalons fuselés (« tapered »); imprimés graphiques sur quelques tenues; les lacets des chaussures sont enroulés autour du pied. Les matières sont luxueuses: laine vierge, tweed d’été, soie légère. Couleurs sobres: kaki, beige, marron, noir, bleu marine, rouille. Une collection intéressante, à la fois chic et cool, traduisant assurément une plus grande maturité.

FW 20160623 61FW 20160623 62FW 20160623 63FW 20160623 64FW 20160623 65FW 20160623 66FW 20160623 67FW 20160623 68FW 20160623 69FW 20160623 70FW 20160623 71FW 20160623 72

Le streetstyle du jeudi 23 juin 2016:

FW 20160623 11FW 20160623 12FW 20160623 13FW 20160623 14FW 20160623 15FW 20160623 16FW 20160623 17FW 20160623 18FW 20160623 19FW 20160623 20FW 20160623 21FW 20160623 22FW 20160623 23FW 20160623 24FW 20160623 25FW 20160623 26FW 20160623 27FW 20160623 28FW 20160623 29FW 20160623 30FW 20160623 31FW 20160623 32FW 20160623 33FW 20160623 34FW 20160623 35FW 20160623 36FW 20160623 37FW 20160623 38

Mon look du jour:

FW 20160623 06FW 20160623 10

Fashion Week Homme SS17 Jour 1

La Fashion Week Homme printemps/été 17 s’est tenue à Paris du 22 au 26 juin. Voici mon reportage sur ces 5 journées bien remplies, avec les rubriques habituelles: les défilés auxquels j’ai assisté, le streetstyle et les photos de mannequins aux abords des défilés et mon look du jour.

DEFILE Y/PROJECT SUR LA PENICHE LE MAXIM’S: le designer belge Glenn Martens a présenté sa nouvelle collection sur des notes de reggae dub et de jam. Une collection unisexe placée sous le signe de la dualité et présentée par des mannequins homme et femme, qui joue sur l’opposition entre streetswear urbain et élégance sophistiquée, entre underground et touches romantiques. Il en ressort des silhouettes insolites aux coupes oversize dans une palette de tons pastels prédominants. Chemise en satinette saumon glissée dans un jogging en nylon gris irisé ultra plissé sur la jambe, pull coton ample aux manches papillon, smoking et jogging en moiré, tops transparents dévoilant des bouquets de fleurs en soie, pulls en maille tressée faits main, pantalons à fourche en forme de Y. Multiples trous placés de façon subtile sur les vêtements. Jean super baggy avec double boutonné, porté comme le reste de la collection avec des babouches. Contemporain, multiculturel, audacieux et très séduisant!

FW 20160622 41FW 20160622 42FW 20160622 43FW 20160622 44FW 20160622 45FW 20160622 46FW 20160622 47FW 20160622 48FW 20160622 49FW 20160622 50FW 20160622 51FW 20160622 52

DEFILE WALTER VAN BEIRENDONCK AU GARAGE LUBECK: comme à son habitude le créateur anversois a présenté une collection hors normes, d’une grande créativité et très poétique. Ayant trouvé son inspiration dans le roman Alice au pays des merveilles il a habillé ses mannequins de vêtements garnis de rubans multicolores rappelant les « Morris Men », danseurs traditionnels anglais. Vestes et chemises à rayures et motifs naïfs évoquant des arts graphiques africains, percées de trous gansés de couleurs; tops transparents ou couverts d’objets de récupération; pantalons et blousons bombers aux couleurs métallisées. Des lanières horizontales et verticales enserrent un costume, une combinaison, un blouson en cuir revisité. Certains mannequins portent des coiffures originales tout à fait ravissantes. Les assortiments de couleurs sont du plus bel effet. Une collection d’une grande fraîcheur qui invite au rêve.

FW 20160622 61FW 20160622 62FW 20160622 63FW 20160622 64FW 20160622 65FW 20160622 66FW 20160622 67FW 20160622 68FW 20160622 69FW 20160622 70FW 20160622 71FW 20160622 72

Le streetstyle du mercredi 22 juin 2016 et les photos de mannequins à la sortie des défilés:

FW 20160622 11FW 20160622 12FW 20160622 13FW 20160622 14FW 20160622 15FW 20160622 16FW 20160622 17FW 20160622 18FW 20160622 19FW 20160622 20FW 20160622 21FW 20160622 22FW 20160622 23FW 20160622 24FW 20160622 25FW 20160622 26FW 20160622 27FW 20160622 28FW 20160622 29FW 20160622 30FW 20160622 31FW 20160622 32FW 20160622 33FW 20160622 34FW 20160622 35FW 20160622 36FW 20160622 37FW 20160622 38

Et pour terminer mon look du jour (photos Franck Malabre):

FW 20160622 04FW 20160622 05