Fashion Week Femme SS18 Jour 3

DEFILE RICK OWENS AU PALAIS DE TOKYO: Le créateur californien installé à Paris nous a livré une composition dont il a le secret. Les mannequins, telles des sculptures vivantes, marchent au bord d’un bassin qui dégage une brume opaque, puis ce sont de puissants jets d’eau qui éclaboussent les spectateurs auxquels ont été distribués des coupe-vents imperméables. La féminité s’inscrit ici dans une nature brute et dompte les éléments déchaînés. Les corps sont enveloppés dans des drapés imposants, les robes cocons sont parsemées de bosses irrégulières. Les couches de vêtements augmentent tout au long du défilé. Coton raide, toile laquée ou rebrodée de baguettes géométriques et caoutchouc dessinent des silhouettes hors normes. Les modèles portent des sacs volumineux qui semblent collés à leur ventre et des sandales de sport à semelles épaisses qui leur permettent d’affronter tous les terrains et tous les temps. Une ambiance post-apocalyptique hallucinante non dénuée d’une certaine poésie!

Le streetstyle du jeudi 28 septembre 2017, aux abords des défilés Balmain (à l’Opéra Garnier) et Rick Owens:

Et, pour terminer, mon look du jour:

Fashion Week Homme SS18 Jour 2

DEFILE ISSEY MIYAKE MEN A L’UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE (JUSSIEU): Pour cette nouvelle saison, le directeur artistique japonais Yusuke Takahashi s’est inspiré du désert et de ses grands espaces. Sous un soleil brûlant parfaitement en phase avec la collection les mannequins ont dévoilé des silhouettes amples, aériennes, à base de sarouels, tuniques et autres djellabas. Les matières sont conçues pour donner confort, aisance et fluidité: coton double-face (matière iconique de la maison, qui est ici revisitée), technique de « shrinking » donnant un effet ondulé rappelant les courbes du sables dans le désert, polyester, nylon et autres matières innovantes permettant un entretien facile. A l’image du désert les lignes sont tantôt épurées, tantôt recouvertes de rayures inspirées par les strates géologiques. Outre les teintes neutres du sable et de la pierre, les couleurs reflètent également le bleu intense du ciel et l’orange vif d’un coucher de soleil. Une collection d’une grande élégance, tout à la fois innovante, facile à porter et hautement désirable. Bravo!

Le streetstyle du jeudi 22 juin 2017, particulièrement impressionnant:

Et, pour terminer, mon look du jour:

Fashion Week Homme AW17/18 Jour 2

DEFILE ISSEY MIYAKE MEN A LA GALERIE DE MINERALOGIE: Le designer Yusuke Takahashi a présenté une nouvelle collection inspirée par la nature, la montagne et le trekking. Les célèbres plissés propres à la marque, des techniques sans cesse réinventées et la création de matières innovantes sont au rendez-vous. Aspects nervurés comme des écorces d’arbres, impressions multicolores, carreaux, jacquards à motifs tartan tramés de rubans. Les couleurs automnales réchauffent la collection avec des tons rouille, kaki, jaune vif. Grandes parkas légères et blousons pour la plupart réversibles. Les pantalons sont souples, style sarouel ou jogging; ils se portent courts et resserrés au-dessus de la cheville, avec des bottines plates et sportswear. Un mix très réussi d’esprit outdoor, de textures confortables et de chic urbain.

fw-20170119-51fw-20170119-52fw-20170119-53fw-20170119-54fw-20170119-55fw-20170119-56fw-20170119-57fw-20170119-58fw-20170119-59fw-20170119-60fw-20170119-61fw-20170119-62fw-20170119-63fw-20170119-64fw-20170119-65fw-20170119-66 Lire la suite