Fashion Week Femme AW20/21 Jour 7

DEFILE ISSEY MIYAKE AU LYCEE CARNOT: Le directeur artistique Satoshi Kondo a présenté sa seconde collection, un nouvel exercice très réussi, tout en fraîcheur et en émotions, mettant nos cinq sens en éveil dans une farandole de couleurs et de matières. Tenues blanches de la tête aux pieds, les contours et les poches des vêtements étant marqués d’un épais trait noir. Robes chemises en soie aériennes qui se dédoublent, invitant à jouer avec cette deuxième strate en la renfilant comme une housse, en la nouant à la taille ou au cou comme une toge. Doudounes monochromes décomposables. De même les manteaux, pantalons, duvets deviennent respectivement veste, bermuda, gilet sans manche. Amusantes combinaisons duveteuses de lapin blanc ou en tissu 3D aux reflets irisés. Tricots 2, 3, 4, 5 en 1, mailles confortables pourvues de trous-hublots pouvant être enfilées à plusieurs. Une mode ludique et originale qui donne chaud au coeur.

Le streetstyle du dimanche 1er mars 2020 aux abords du défilé Issey Miyake:

Et, pour terminer, mon look du jour:

Fashion Week Femme AW18/19 Jour 4

DEFILE ISSEY MIYAKE AU PALAIS DE TOKYO: Le designer japonais Yoshiyuki Miyamae a conçu une collection au plus près de la nature. Intitulée « Silent energy » celle-ci se réfère à la force silencieuse et secrète des végétaux et des animaux qui se préservent pendant l’hiver pour s’épanouir de nouveau au printemps. Les mannequins sont emmitouflés dans des manteaux flottants, aux larges volumes. Les vêtements dessinent toutes sortes de courbes et ondulations autour du corps. La marque poursuit ses recherches textiles avec pour cette saison un nouveau plissé intégrant des fils de laine et une maille Steam Stretch (technique phare de la maison, utilisant la vapeur pour rétracter un fil élastique). De longues robes sans manches avec un large col montant sont du plus bel effet. Les couleurs sont variées, allant du noir et blanc à de jolies combinaisons deux par deux de couleurs vives (fuchsia, bleu, orange, jaune). Les têtes sont recouvertes de quelques mèches colorées hérissées à l’iroquoise ou alors de drôles de chapeaux en laine. Une collection très intéressante, moderne, à l’esthétique recherchée tout en donnant une grande impression de confort.

Le streetstyle du vendredi 2 mars 2018, aux abords des défilés Balmain, Issey Miyake et Nina Ricci:

Et, pour terminer, mon look du jour (photos: Joanna Joy, Franck Malabre):

Fashion Week Femme AW17/18 Jour 4

DEFILE ISSEY MIYAKE DANS LES SALONS DE L’HOTEL DE VILLE: Cette nouvelle collection présentée par le designer japonais Yoshiyuki Miyamae et intitulée « Chromatic Fantasia » est inspirée par la beauté des aurores boréales. Volumineux manteaux en laine brute provenant de moutons Shetland, teintée de cinq couleurs différentes combinées dans un fil unique et faisant écho aux couleurs des aurores boréales. La couleur des robes, vestes et pantalons tissés avec des bandes en ultra suède change en fonction de l’angle de vue. Les fameux plissés sont modelés de façon permanente sur le vêtement grâce au procédé Baked Stretch et un effet d’optique est créé par la combinaison de lignes imprimées sur les plissés courbes. La technique du Steam Stretch (qui utilise la vapeur pour rétracter un fil élastique) s’applique cette saison à des tops et jupes aux matières ultra-légères dans des couleurs juxtaposées dont les reflets évoquent les aurores boréales. Prouesses techniques, travail sur les volumes, légèreté et douceur des silhouettes, jeux de couleurs saisissants, c’est tout simplement magnifique!

Lire la suite