Fashion Week Femme SS23 Jour 6

DEFILE HERMES AU TENNIS CLUB DE PARIS: Nadège Vanhée-Cybulski, directrice artistique des collections femme d’Hermès, propose une collection qui incarne « la liberté, la sensualité, la conscience de son corps ». Dans un décor reproduisant une dune de sable éclairée par des lumières rosées elle imagine une rave party en plein désert. Les mannequins s’élancent dans des tenues simples et pratiques aux couleurs de la terre (beige, orangé, brun, caramel). Elles sont comme suspendues en apesanteur sur des chaussures rehaussées d’une semelle vide réalisée dans une plaque carbone, qui leur donne une sensation de légèreté et de flottement. Manteaux, shorts à taille haute, pantalons, cape à capuche, parkas, blousons, trenchs: la garde-robe, taillée dans différentes peaux du veau lisse au cuir d’agneau en passant par le veau velours double face à effet suédé, et dans de robustes toiles techniques déperlantes, est composée de vêtements utilitaires dans un esprit randonnée. Le gilet en cuir intègre dans son dos un sac-à-dos, les emmanchures des débardeurs sont très larges comme celles des maillots de sport, les poches sont ornées d’une boucle métallique rappelant l’univers de l’escalade, tout comme ces cordons nautiques ou de rappel. Ils sont parfois noués à la taille en ceinture, ou bien ils s’enfilent dans des oeillets métalliques, bordant les jambes d’une combinaison pantalon terre de Sienne, ou dans des attaches en tissu pour composer une longue robe à étages à partir de trois pans de coton blanc ou de soie colorée. Pour la fête, de belles robes où le jersey de soie glisse sur le corps et dévoile une épaule, ou un ensemble en cuir brillant noir ajouré façon filet qui crée un jeu d’ombres sur l’épiderme.

Fashion Week Femme AW22/23 Jour 6

DEFILE HERMES A LA GARDE REPUBLICAINE: Cette nouvelle collection présentée par Nadège Vanhée-Cybulski, directrice artistique des collections femme d’Hermès, entend déployer l’univers équestre dans la vie d’une femme urbaine d’aujourd’hui: elle traduit pour la maison une évolution vers un vestiaire plus jeune, plus punchy et plus sexy, dans un style confortable et sportif, mais toujours très chic, en noir et blanc dominant complété de vert pâle ou olive, bleu faïence et brun ébène. Bottes en daim d’où dépassent jusqu’aux cuisses de longs bas en laine, ensembles très courts, micro robe en cuir noir avec top à jabot blanc, transparences, mini-shorts en abondance, guêtres. Tricots légers moulants renforcés aux coudes, leggings, justaucorps, combi-shorts en matière technique, combinaisons tout en cuir. Le thème équestre apparaît dans les rabats-revers en cuir en forme de selle sur des blousons fourrés, ainsi que dans les nombreuses rayures liées aux casaques des jockeys. Ces rayures structurelles composées de lamelles de cuir et de maille rendent le vêtement plus souple. Innovation aussi dans les techniques de remaillage et de travail sur le cuir, avec une série de très belles pièces en peau, comme cette blouse à plis fluctuante en napa d’agneau ou cette jupe plissée aérienne en cuir dont une bande sur deux est transparente. De grands manteaux amples en cachemire et mohair ouverts ainsi que quelques robes fluides en mousseline de soie complètent la garde-robe.

Fashion Week Homme SS22 Jour 5

DEFILE HERMES DANS LA COUR DU MOBILIER NATIONAL: Pour célébrer le retour à une vie plus « normale », la directrice artistique des collections masculines d’Hermès, Véronique Nichanian, a travaillé avec le metteur en scène Cyril Teste afin de proposer un défilé physique « augmenté », retransmis en même temps sur plusieurs écrans de différents formats, permettant ainsi de mieux voir les détails. La collection dévoile une nouvelle élégance décontractée en réinterprétant certains classiques de la maison française de façon plus contemporaine, avec des jeux de contrastes entre matières et techniques. Pantalons à taille coulissée ou avec des ceintures à cordon marin à boucle « H », parkas bi-matières réversibles, blousons courts zippés, surchemises en crocodile et agneau, bermudas confortables portés avec des chemises amples en popeline de coton aux imprimés historiques de la maison, « Mors » et « Gourmettes », ou encore hybrides vestes/gilets en Toilbright (tissu imperméable développé par Hermès), tops perforés et cardigans torsadés en cachemire teinté effet dip-dye. Le tout se décline dans une palette de couleurs subtile: vert céladon, carbone délavé, rose passé, algue claire,… Concernant les chaussures et les accessoires, on trouve des sandales en veau, des baskets montantes en toile, des bottines en cuir de chèvre, des sacs en toile militaire ainsi qu’un magnifique sac appelé « Bolide Skate » aux lignes d’une planche à roulettes.

photos: imaxtree