Fashion Week Homme AW19/20 Jour 3

DEFILE ISSEY MIYAKE MEN AU PALAIS DE TOKYO: Pour cette nouvelle collection intitulée « Wind », le directeur artistique Yusuke Takahashi a trouvé son inspiration dans les sensations de liberté et d’énergie que procure le vent. Alliant comme toujours créativité et technicité, artisanat et technologie, il propose un ensemble très varié de silhouettes aérées, amples et colorées en s’appuyant sur différentes techniques de teinture et de tissage: batik, ikat, franges, jacquard, tweed,… Les imprimés sont du plus bel effet avec ces rayures en diagonale, horizontales et verticales, ces dégradés arty, ces délicieuses combinaisons de coloris à base d’orange et de jaune. Et, comme toujours, se dégage de l’ensemble une grande impression de confort.

Le streetstyle du jeudi 17 janvier 2019, aux abords des défilés Issey Miyake, Rick Owens et Louis Vuitton:

Et, pour terminer, mon look du jour:

Publicités

Fashion Week Homme AW19/20 Jour 2

DEFILE LOUIS-GABRIEL NOUCHI (LGN) A L’ESPACE 109: Pour cette nouvelle collection le jeune créateur français a trouvé son inspiration tout à la fois dans le roman « Ancient Evenings » (1983) de l’écrivain américain Norman Mailer qui explore le parcours de la réincarnation dans l’Egypte Ancienne, et dans le film « River of Fundament » (2014) de Matthew Barney qui inscrit ce voyage initiatique dans le déclin de l’industrie automobile à Detroit. Cette quête de spiritualité se décline ainsi dans un dialogue entre costume classique et vêtement de travail. Les silhouettes se construisent par accumulation de couches de textures différentes donnant à la fois une impression de richesse, de fluidité et de douceur. Les imprimés forts (léopard, tartan, crâne) aux couleurs subtiles, les étoiles et les accessoires en métal confrontent une certaine opulence aux codes du grunge et aux symboles du pouvoir. Cet exode imaginaire se fait avec beaucoup de style!

PRESENTATION HUGO COSTA DANS UNE GALERIE DU MARAIS: Pour sa nouvelle collection intitulée « Maybe we’ll be together again » le créateur portugais s’est inspiré d’une phrase inscrite sur le mur de Berlin pour inviter le monde à briser les barrières et les frontières, à combattre la haine et les extrêmismes. Présentées dans un décor de poutres en béton et de blocs de ciment posés sur le sol, où les murs sont abondamment recouverts de messages révolutionnaires, les silhouettes et les matières se caractérisent par une certaine austérité. Un fort pari sur les fibres naturelles, coton, laine, twill de soie,… Les poches sont imposantes. Les couleurs sobres (beige, bordeaux, rose ancienne, gris, noir, bleu) se combinent délicatement entre elles. Une collection qui se veut avant tout pratique et confortable.

Le stretstyle du mercredi 16 janvier 2019, aux abords du défilé Off-White aux Tuileries:

Et, pour terminer, mon look du jour:

 

 

Fashion Week Homme AW19/20 Jour 1

DEFILE SANKUANZ CHEZ SOTHEBY’S: Avant l’accès à la salle du défilé de la nouvelle collection intitulée « 150119.F » du créateur chinois Shangguan Zhe, une performance artistique présentait une dizaine de corps dans une lumière rouge néon et invitait à une réflexion sur les dangers de l’immortalité, du clonage et de la recherche effrénée de la perfection des corps. La salle du défilé poursuivait l’expérience en plongeant le public dans une lumière rouge puis blanche. La collection est une combinaison savante d’inspirations tailoring/streetwear/militaire/vêtements nautiques. Dans une ambiance sombre et inquiétante, les premiers mannequins apparaissent en vestes de costume cuir ou vinyle, associées à de longues jambières ou des pantalons larges. Certains portent des diamants aux oreilles et des gants en métal. Les pantalons en cuir, déclinés en plusieurs coloris, fendus et boutonnés sur les côtés, ont des fermetures rappelant les combinaisons de plongée. Quelques touches de bleu suggèrent les profondeurs de l’océan face à un ensemble de noirs dominants. Le camouflage se décline en blousons et en imprimés à motifs marins. Des combinaisons multipoches d’esprit motard sont recouvertes de bandes réfléchissantes. Les derniers looks, inspirés de tenues de plongée militaires, présentent les trois sacs étanches et combinables entre eux développés en collaboration avec la marque canadienne de sacs et bagages Herschel. L’homme Sankuanz est prêt à affronter tous les dangers, avec des textures toujours très travaillées et d’une façon un peu décalée!

Le streetstyle du mardi 15 janvier 2019, aux abords des défilés Heron Preston et Sankuanz:

Et, pour terminer, mon look du jour: