Fashion Week Haute Couture AW19/20 Jour 3

DEFILE JULIEN FOURNIE A L’ORATOIRE DU LOUVRE: Pour cette nouvelle collection intitulée « Premier Sortilège » et célébrant le dixième anniversaire de sa Maison, le jeune couturier français a trouvé son inspiration chez les magiciennes, les sorcières, les héroïnes de romans gothiques et autres stars de films noirs et entend rendre un hommage particulier à toutes les femmes transgressant les codes qui leur sont imposés par les sociétés patriarcales. Leurs silhouettes mythiques sont mises au goût du jour et deviennent de diaboliques beautés. Cols montants, plastrons brodés sur chemisiers en mousseline plissée s’associent à de longues jupes amples. La coupe des vestes, des manteaux et des robes trompe-l’oeil de manteau, les carrures renforcées et les boutonnages apparents dégagent une rigueur toute militaire. Les cuirs précieux (python, alligator) sculptent les bustes et les tailles tout en souplesse. Corbeaux et autres oiseaux de malheur s’invitent sur les coiffes, bonnet, capeline, au travers de plumes brodées qui subliment les looks.

DEFILE ANTONIO ORTEGA A L’AMBASSADE DU CANADA: Avec cette nouvelle collection intitulée « Nomade » le créateur mexicano-canadien s’adresse aux nomades des temps modernes qui doivent affronter les éléments mais s’en amusent avec style et élégance. Les silhouettes grandiloquentes dégagent un esprit tout à la fois sauvage et futuriste. Omniprésentes dans la collection, les fourrures (synthétiques) sont produites grâce à des technologies innovantes. Les chaussures poilues et colorées reposent sur un talon imprimé en 3D. Les pièces sont ornées de tressages de matériaux et d’ajouts de cuir. On retrouve également les contrastes chers au créateur: de la fine dentelle côtoie des cheveux synthétiques déchaînés, des cordes a priori grossières se révèlent être, de plus près, une confection de tissu thermique métallisé.

DEFILE PATRICK PHAM A L’HOTEL LE MAROIS – FRANCE AMERIQUES: Pour cette nouvelle collection intitulée « La Perle de l’Extrême-Orient » le créateur français d’origine vietnamienne s’est inspiré de ses souvenirs d’enfance au Vietnam et redécouvre les tissages ancestraux: « Lanh My A », un tissage de la soie spécial dont la technique de teinture prend près de cinq mois; le brocart, tissu de coton, de lin ou de chanvre fabriqué à la main, teint de multiples couleurs à partir de plantes sauvages et orné de motifs représentant chaque groupe ethnique. Le créateur revisite le brocart en le mélangeant à d’autres matériaux comme la peau de cheval et la fourrure de bétail: il le décline dans des silhouettes combinant le rythme effréné d’une Tzigane et le look sexy d’une Bohémienne, réunissant ainsi deux univers, le brocart rustique et le romantisme parisien. Concluant ce défilé coloré et exubérant, sa robe de mariée est réalisée avec une matière innovante, la soie de fleurs de jacinthe.

Le streetstyle du mardi 2 juillet 2019, notamment aux abords du défilé Chanel:

Et, pour terminer, mon look du jour:

Photos des défilés: Imaxtree

Publicités