Fashion Week Femme SS23 Jour 3

DEFILE ACNE STUDIOS AU PALAIS DE TOKYO: Pour célébrer la dixième année de fashion week parisienne de la marque suédoise, son fondateur et directeur artistique Jonny Johannsson a voulu créer une ambiance de fête sur le thème d’un mariage kitsch. Le décor est fait de lits XXL couverts de draps en satin rose sur lesquels s’installent les invités. Le tissu sert aussi de robes aux mannequins, qui semblent parfois sortir de leur lit de noces. Elles portent des ensembles faits de voiles transparents, comme ces superbes robes sous lesquelles on devine des plumes, rubans, carrés de tissus et autres sous-vêtements. La gaze et la résille qui enveloppent de nombreuses tenues ne cachent pas grand-chose, mais des noeuds sont habilement disposés sur les tétons ou devant le pubis. L’ambiance romantique est contrebalancée par une foison de détails punks: les chaussures et les sacs sont hérissés de clous, les roses décorativement posées sur une ceinture sont pleines d’épines. Les looks masculins sont de la même veine. Quelques sublimes manteaux en cuir métallisé usé ou des jeans présentent des pointes tout le long des bras et des jambes. Des protège-tibias en tissu sont assortis à des escarpins. Des nappes vichy sont astucieusement taillées en veste boyfriend géante. Que la fête commence!

Fashion Week Femme AW22/23 Jour 3

DEFILE ACNE STUDIOS AU LYCEE CARNOT: Jonny Johansson, le directeur artistique de la marque suédoise, a présenté une collection très travaillée qui revisite le patchwork. Cette recherche profonde sur les matières et la construction du vêtement met en scène une ribambelle de Cendrillons des temps modernes. Certaines se sont confectionnées de superbes robes de bal à crinoline en maille usée et raccommodée, ou bien avec de vieux bouts de toile et denim délavés. D’autres se sont fabriquées des jupes fourreaux d’une longueur infinie avec des rectangles de toutes sortes de tissus (cuir, flanelle, denim, matière brillante), parfois sommairement cousus entre eux, qu’elles enroulent autour d’elles, les nouant très haut à la taille d’un ruban enfilé dans une grosse boucle métallique façon ceinturon. Parfois la robe est simplement réalisée dans un carré de soie accroché à une épaule par un ruban. Des jupes s’enfilent sur de simples débardeurs ou tricots lâches décousus par endroits ou reprisés. Les longs gants sont eux aussi composés d’échantillons d’étoffes comme un puzzle. Rubans et pans de tissus ondulent le long du corps, prolongeant en mouvement la silhouette longiligne, notamment dans ces habits drapés réalisés à partir de châles ou rideaux frangés. Aux pieds, des bas de laine troués recouvrent les chaussures et remontent jusqu’en haut des cuisses.

Look automne 2014 n°9

Une fois n’est pas coutume, je vous présente aujourd’hui un look sur un mannequin. J’ai beaucoup aimé ce look qu’on pouvait observer tout récemment dans l’une des vitrines de la boutique Shine à Paris (concept store de marques haut de gamme, 15 rue de Poitou dans le 3ème arrondissement): jolie combinaison de bleus toute en subtilité, assortiment très réussi de la robe fluide et de la veste en jean brut, grande élégance de la capeline dont la couleur beige se marie bien avec les différents bleus.

look 20141018 10

robe: Diane Von Furstenberg; col roulé bleu: Acne Studios; veste en jean: Current Elliott; capeline: Mühlbauer (maison de chapeaux autrichienne dont je vous ai déjà parlé dans l’article Look automne 2014 n°5)