Fashion Week Femme AW22/23 Jour 3

DEFILE ACNE STUDIOS AU LYCEE CARNOT: Jonny Johansson, le directeur artistique de la marque suédoise, a présenté une collection très travaillée qui revisite le patchwork. Cette recherche profonde sur les matières et la construction du vêtement met en scène une ribambelle de Cendrillons des temps modernes. Certaines se sont confectionnées de superbes robes de bal à crinoline en maille usée et raccommodée, ou bien avec de vieux bouts de toile et denim délavés. D’autres se sont fabriquées des jupes fourreaux d’une longueur infinie avec des rectangles de toutes sortes de tissus (cuir, flanelle, denim, matière brillante), parfois sommairement cousus entre eux, qu’elles enroulent autour d’elles, les nouant très haut à la taille d’un ruban enfilé dans une grosse boucle métallique façon ceinturon. Parfois la robe est simplement réalisée dans un carré de soie accroché à une épaule par un ruban. Des jupes s’enfilent sur de simples débardeurs ou tricots lâches décousus par endroits ou reprisés. Les longs gants sont eux aussi composés d’échantillons d’étoffes comme un puzzle. Rubans et pans de tissus ondulent le long du corps, prolongeant en mouvement la silhouette longiligne, notamment dans ces habits drapés réalisés à partir de châles ou rideaux frangés. Aux pieds, des bas de laine troués recouvrent les chaussures et remontent jusqu’en haut des cuisses.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s