Fashion Week Femme SS23 Jour 7

DEFILE BALENCIAGA AU PARC DES EXPOSITIONS DE VILLEPINTE: Le directeur artistique Demna (Gvasalia, qui se fait appeler par son prénom) a proposé une réflexion sur la mode, le luxe et l’état du monde en souhaitant tout de même transmettre une note d’espoir. Il a ainsi fait défiler ses mannequins (hommes et femmes) dans une fosse géante remplie de boue dont il a confié la réalisation à l’artiste Santiago Serra connu pour la radicalité de ses oeuvres, souvent polémiques. Plusieurs mannequins sont munis de porte-bébés contenant des poupées grandeur nature. D’autres portent des ours en peluche abîmés, des perles dans le nez et des bracelets au logo B dans le cou. La plupart des vêtements sont usés, boueux, tachés. Pulls à capuche et jeans baggy crasseux, joggings rapiécés, puis par opposition des robes au dos cape d’une grande pureté, des fourreaux pailletés et aussi des pulls sculptés qui donnent une forme étrange aux corps et des robes brillantes d’inspiration punk. Le maquillage est recherché avec des cornes, des pointes sortant des joues, des perles s’échappant des lèvres. Côté accessoires, un nouveau sac fourre-tout composé d’une manche assortie et d’un fourre-tout enroulé sous le bras. Certains sacs sont associés à des étoles de deux mètres de long ressemblant à des serpents. D’autres mannequins portent des sacs bouffants sur les bras ou des sacs serrés dans les mains.