Fashion Week Femme SS19 Jour 9 (dernier jour)

DEFILE ANTON BELINSKIY AU PALAIS DE TOKYO: Pour cette nouvelle collection de sa marque fondée en 2011, et qui défile pour la première fois à Paris dans le cadre du calendrier officiel de la fashion week, le jeune créateur ukrainien basé à Kiev s’est inspiré de l’iconographie de l’église orthodoxe, en référence à sa mère qui est devenue très religieuse à la suite d’un certain nombre d’accidents de la vie. Il déclare ainsi que cette collection est une quête de la foi. Certains mannequins portent des voiles en denim ou en coton blanc comme chez les bonnes soeurs et tiennent des chapelets dans leurs mains. Un crop-top rose à l’effigie d’une madone vient se nouer sur une chemise blanche portée comme une mini-robe sur des jambes nues. D’autres modèles portent une une simple chemise-body avec des collants à motifs colorés et des gants. Des tuniques, pantalons, collants et mini-jupes reproduisent des photos vintage. Un look en velours avec petite veste bleue et mini-jupe jaune, et inversement un T-shirt jaune associé à un bermuda en denim rappellent les couleurs bleu et jaune du drapeau ukrainien. Une écharpe aux broderies traditionnelles traverse un costume de banquier. Les tenues masculines avec pantalons et chemises folkloriques sont très décontractées. Une mode jeune d’une grande fraîcheur!

Le streetstyle du mardi 2 octobre 2018, aux abords des défilés Chanel et Miu Miu:

Et, pour terminer, mon look du jour. Une journée un peu spéciale puisque, avec ma partenaire du jour, la magnifique mannequin tanzanienne Miriam Odembe, nous portions un T-shirt de soutien à l’association caritative Vita, présidée par la blogueuse suisse Valentina Nessi, qui poursuit un combat pour un monde meilleur et participe actuellement à la reconstruction d’un orphelinat au Népal suite au tremblement de terre d’avril 2015, T-shirt fabriqué au Népal et portant le message « Make Fashion Not War ».

Publicités