Fashion Week Femme SS18 Jour 7 Partie 1

DEFILE LISELORE FROWIJN AU PALAIS BRONGNIART: Pour cette nouvelle collection intitulée « Mexico » la jeune créatrice néerlandaise a trouvé son inspiration dans la culture maya qu’elle a eu l’occasion de découvrir de façon approfondie lors d’un voyage sur place en début d’année. Comme d’habitude sa passion pour l’art la conduit à délivrer un message de liberté en général qui se traduit ici par des silhouettes aux imprimés colorés et artistiques, mixés avec des teintes métalliques futuristes. De même, diverses broderies et superpositions se mélangent à des coupes et des détails contemporains. Un foulard est noué en turban façon corsaire. Sur d’autres looks: transparences et imperméables sportswear. Tout cela est original et très élégant.

DEFILE VALENTIN YUDASHKIN AU PALAIS DE TOKYO: Cette nouvelle collection du créateur russe est inspirée par le suprématisme, un mouvement d’art moderne russe fondé par Kazimir Malevitch au début du XXème siècle qui se place dans une abstraction absolue, une esthétique pure dégagée de toute signification symbolique ou rationnelle. Le créateur en retient en particulier les formes géométriques et les couleurs pures. Les formes de base (carré, rectangle, croix) sont complétées par des bandes horizontales, verticales et obliques. Les couleurs vives se combinent astucieusement entre elles, de façon très graphique. Sur quelques tenues, des figures humaines apportent une touche plus fun. La collection fait la part belle aux mini-jupes, mais aussi aux robes longues, pantalons taille haute, jupes-shorts et autres imperméables d’été. Tissus variés, tout en légèreté: organza, tulle, satin, soie et mousseline de soie, coton, lin. Des accessoires subliment les tenues: grands chapeaux, voiles, grosses lunettes rondes. Une élégance moderne, portable, tout en gaieté.

DEFILE SHIATZY CHEN AU PALAIS DE TOKYO: Pour cette nouvelle collection intitulée « Linkage » la créatrice taïwanaise Wang Chen Tsai-Hsia a puisé son inspiration dans un voyage imaginaire le long de la Route de la Soie dans les élégantes années 1930. Une nouvelle interprétation de son thème favori de combinaison des cultures orientale et occidentale. Ceci se traduit par des imprimés délicats exclusifs, des touches de pinceau surréalistes reflétant les paysages sublimes de la Route de la Soie. Un style soigné où les jupes ou robes courtes dominent, mais cohabitent avec des robes longues aux lignes gracieuses, des pantalons courts et longs, des manteaux fluides et romantiques ponctués d’une touche sportswear. Les couleurs sont vives et contrastées. Comme d’habitude la synthèse entre un savoir-faire traditionnel et des coupes plus contemporaines, combinée à un savant mélange entre Orient et Occident, est parfaitement réussie. Il est à noter qu’en parallèle au défilé la marque a ouvert une seconde boutique à Paris, sur la prestigieuse avenue Montaigne.

PRESENTATION LEO AU « BAM-SENTIER »: La jeune marque belge lancée en 2016 par la créatrice Leonneke Derksen a présenté sa nouvelle collection estivale intitulée « Evolution » dans un café-karaoké, dans une ambiance endiablée reflétant ainsi son côté underground et son positionnement à la rencontre du luxe, de l’avant-garde et du streetwear. Cette collection inspirée du monde de la fête d’Ibiza et de Goa de la fin des années 1990/début des années 2000, raconte l’histoire d’une fille de retour d’une soirée sur la plage se perdant dans la ville avant de rentrer à sa chambre d’hôtel. Ceci conduit notamment à un mélange pointu de vêtements pour la plage en tissu éponge et jersey côtelé, de sarongs transformés en costumes, de tenues plus élégantes pour le soir en soie et mousseline de soie. La palette de couleurs traduit l’énergie caractéristique d’une soirée d’été: marron ardent, jaune et rouge vifs, rose romantique. Les accessoires flashy, comme ces ceintures colorées en PVC, reflètent aussi l’esprit d’une génération, une attitude qui s’exprime au travers d’une silhouette moderne et atypique qui entend s’affranchir des codes. Vous pourrez retrouver cette marque très prometteuse sur internet et sur les réseaux sociaux, sous le nom de Leo By Leo.

Pour terminer cette première partie, mon look du jour (lundi 2 octobre 2017). Compte tenue de la forte activité de cette journée, le streetstyle du jour sera traité dans la deuxième partie (avec d’autres photos de mon look du jour!).

Publicités