Fashion Week Homme AW17/18 Jour 5 (dernier jour)

DEFILE RYNSHU A L’HOTEL MEURICE: Cette nouvelle collection sur le thème de la modernité à la japonaise s’inspire du kimono classique « Tomesodé ». Grâce à un ingénieux système de boutons alignés à l’horizontale, les pièces peuvent être portées près du corps ou de façon plus ample. Comme pour un kimono traditionnel, les manches Tomesodé servent de poches. Les bottes sont l’une des expressions du modernisme à la japonaise, en jacquard de soie traditionnellement utilisé pour les ceintures de kimono. Le noir joue sur les effets d’optique et se décline en matières variées nées du tissage de quatre matières, en broderies de motifs ovales comme des petits galets, en broderies de fleur de coton sur des drapés de laine ou en Swarovski noirs. Les fleurs apparaissent en relief comme des bijoux sur la gabardine noire ou les paillettes. Les silhouettes sont finalisées avec des chapeaux moins hauts que des chapeaux traditionnels, ainsi qu’avec des lunettes à réalité augmentée. Un style couture unisexe toujours aussi désirable!

fw-20170122-41fw-20170122-42fw-20170122-43fw-20170122-44fw-20170122-45fw-20170122-46fw-20170122-47fw-20170122-48fw-20170122-49fw-20170122-50

DEFILE SEAN SUEN AU YOYO CLUB (PALAIS DE TOKYO): Pour cette seconde collection présentée à Paris, le créateur chinois a cherché à réinterpréter en version contemporaine le classicisme des générations précédentes. Ceci se traduit par une profusion de manteaux, trenchs, doudounes, vestes et autres bombers aux formes variées qui parfois se superposent. Le pull camionneur, avec son col montant et zippé, et les vestes ou bombers en velours font leur réapparition. Outre le velours, le cuir, la fourrure (en manteau ou en col), le cachemire sont à l’honneur. Tailles généralement oversize. Les couleurs sombres et chaudes sont de rigueur. Un mélange astucieux de minimalisme et d’élégance raffinée.

fw-20170122-51fw-20170122-52fw-20170122-53fw-20170122-54fw-20170122-55fw-20170122-56fw-20170122-57fw-20170122-58fw-20170122-59fw-20170122-60

PRESENTATION HUGO COSTA AU THEATRE TREVISE: Le créateur portugais a trouvé son inspiration chez l’explorateur norvégien Roald Amundsen, qui est le premier à avoir atteint le pôle sud en 1911. Cette nouvelle collection se veut ainsi un tribut à la nécessité pour l’homme d’explorer l’inconnu. Ceci se traduit par un ensemble cohérent de silhouettes imposantes d’une grande modernité, avec des manteaux longs, capes, redingotes et autres combinaisons très seyantes. Tops à capuches, pantalons amples. Les matières jouent le confort: laine, jerseys, matières techniques. La collection fait la part belle aux poches (sur le haut des vêtements et sur les manches) et aux ceintures, qui servent également d’ornements sur certaines pièces. La palette de couleurs est très soignée, allant du noir et gris argenté au blanc, en passant par de délicats bleus et verts. Une allure sporstwear particulièrement séduisante et très chic.

Le streetstyle du dimanche 22 janvier 2017:

fw-20170122-11fw-20170122-12fw-20170122-13fw-20170122-14fw-20170122-15fw-20170122-16fw-20170122-17fw-20170122-18fw-20170122-19fw-20170122-20fw-20170122-21fw-20170122-22fw-20170122-23fw-20170122-24fw-20170122-25fw-20170122-26fw-20170122-27fw-20170122-28fw-20170122-29fw-20170122-30fw-20170122-31fw-20170122-92fw-20170122-32fw-20170122-33

Et, pour terminer, mon look du jour:

fw-20170122-02fw-20170122-01

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s