Fashion Week Haute Couture SS16 Jour 1

La semaine de la Haute Couture printemps-été 2016 s’est tenue à Paris du 24 au 28 janvier 2016, mais principalement concentrée sur la période du 25 au 27 janvier. Voici mon reportage sur ces trois principaux jours au cours desquels le rêve était une nouvelle fois au rendez-vous.

Défilé TONY WARD à l’Oratoire du Louvre: une collection inspirée par les mouvements de l’air et de la fumée, qui se traduit par une remarquable volatilité, servie par un travail de matières tout en délicatesse. Organza coupé en volants rebrodés de fils de soie, touches de lumières pailletées, centaines de mètres de tissus rebrodés à la main transmettant ces sensations vaporeuses et rayonnantes. Les couleurs sont aériennes et les superpositions conduisent à des silhouettes innovantes: les jacquards pastels bleus, gris, verts et lilas se démultiplient tout en légèreté dans des structures mouvantes en trois dimensions. Magnifique!

FW 20160125 61FW 20160125 62FW 20160125 63FW 20160125 64FW 20160125 65FW 20160125 66FW 20160125 67FW 20160125 68FW 20160125 69FW 20160125 70

Défilé ON AURA TOUT VU à la salle des fêtes de la Mairie du 4ème arrondissement: un défilé époustouflant sur le thème du « Jet lag », un état de flottement entre réalité et imaginaire généré par le décalage horaire dans lequel nous transportent les créateurs bulgares Livia Stoianova et Yassen Samouilov. Ici le décalé est une attitude, une manière de vivre, une philosophie. Les silhouettes sont interminables, futuristes, extravagantes. Les robes précieuses, longues ou ultra-courtes, jouent sur la transparence et sont dotées d’épaulettes de plumes ou de pétales de rhodoïd, façon cabaret parisien. Douceur de la soie, broderies et dentelles. Une partition en blanc, noir et or, sophistiquée et d’une intense sensualité. Des épaules aux volumes exacerbés servent de piste d’envol à des drones venant bourdonner dans le ciel du défilé et allant même jusqu’à soulever la traîne de la robe de mariée. La création portée à son summum!

FW 20160125 71FW 20160125 72FW 20160125 73FW 20160125 74FW 20160125 75FW 20160125 76FW 20160125 77FW 20160125 78FW 20160125 79FW 20160125 80FW 20160125 81FW 20160125 82FW 20160125 83FW 20160125 84

Présentation RAMI AL ALI à l’hôtel Le Meurice: le créateur et couturier d’origine syrienne a puisé dans deux cultures opposées et d’époques différentes pour en synthétiser les formes, les techniques et les arts. S’inspirant de l’art décoratif mauresque, il a combiné les références historiques avec les silhouettes inspirées des mascarades. Ce qui conduit à des créations volumineuses en couches de satin et brocart, dont l’assemblage donne naissance à des tulles surdimensionnés. Ces éléments structurés empruntés aux mascarades accentuent la silhouette féminine. Les jupes tulipes font référence aux années 1960, alors que les techniques ancestrales sont utilisées pour moderniser la broderie classique. Les tons or, taupe, corail et bleu royal apportent une vitalité toute actuelle à la collection. Superbe!

RAMI AL ALIRAMI AL ALIRAMI AL ALIRAMI AL ALIRAMI AL ALIRAMI AL ALIRAMI AL ALIRAMI AL ALI

Streetstyle du lundi 25 janvier 2016:

FW 20160125 21FW 20160125 22FW 20160125 23FW 20160125 24FW 20160125 25FW 20160125 26FW 20160125 27FW 20160125 28FW 20160125 29FW 20160125 30FW 20160125 31FW 20160125 32FW 20160125 33FW 20160125 34FW 20160125 35FW 20160125 36FW 20160125 37FW 20160125 38FW 20160125 39FW 20160125 40FW 20160125 41FW 20160125 42

Et, pour terminer, mon look du jour:

FW 20160125 02FW 20160125 10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s